Prise de conscience

 

Plus que tout autre être humain, le croyant a besoin de nourrir sa foi. C’est pour ce type de lecteur en quête de savoir que cette rubrique a été créée.

Quiconque n'a pas pris conscience de son déficit de connaissances - générales et particulières - n'éprouvera pas le besoin de lire. Ou bien il le fera pour se distraire ou satisfaire sa curiosité sur un sujet ou un autre. Sans plus.

Or, en matière de foi, la prise de conscience de son ignorance par le lecteur est fondamentale. L'adage mis dans la bouche de Socrate par Platon: "Je sais que je ne sais rien", ainsi que l'aphorisme de Stephen Hawkins: "Le plus grand ennemi de la connaissance n'est pas l'ignorance, c'est l'illusion de la connaissance", devraient figurer au frontispice de tous les lieux de savoir, de documentation et d'information, y compris ceux qui ont trait à la connaissance religieuse.

Les pessimistes affirment que l'ignorance des croyants est abyssale. Ce Blog n'a pas vocation à accréditer ou à récuser ce jugement tranché. Ce qui est certain, c'est qu'aucun être humain dénué d'arrogance et doté de bon sens ne peut nier qu'il existe une quantité énorme de choses qu'il ne connaît pas et ne connaîtra jamais, en raison des limites de son savoir personnel.

C'est à cette prise de conscience que sont parvenus des myriades d'êtres humains, depuis la nuit des temps, et ce constat les a mus à chercher la connaissance. Cette dernière, d'abord réservée à une élite, s'est étendue à beaucoup sinon à tous à la suite de l'invention de l'imprimerie. De nos jours, elle a atteint un niveau de diffusion dont nul n'eût pu rêver auparavant, avec l'invention de l'informatique et la mise en place du réseau informatique mondial accessible au public, couramment appelé "Internet".

Grâce à ce bond en avant technologique, l'information, la documentation et les savoirs sont devenus accessibles à chaque individu, pour peu qu'il soit connecté à ce réseau par le truchement d'un ordinateur personnel (PC).

Toutefois, avoir accès à ces réservoirs de connaissances que sont les bases de données (Database) et à l'information en ligne n'aboutit pas forcément à une acquisition du savoir pour qui en prend connaissance. Loin de là. Tout ce à quoi ces ressources donnent accès, c'est aux données brutes. Or, la compréhension qu'en a le lecteur est conditionnée par le niveau de sa capacité d'intellection. Voici un exemple simple (pour ne pas dire 'simpliste'!). Dans son acception courante, le mot "idéalisme" est compris comme connotant la tendance à conférer à quelqu'un, à quelque chose, un caractère, une perfection idéale. Sur cette base, un individu sans culture peut croire que le célèbre philosophe allemand Emmanuel Kant en était pétri, puisqu'on parle de l'Idéalisme transcendantal de Kant, dans les manuels de philosophie. Un exemple entre autres : « L'idéalisme de Kant diffère de celui de Berkeley en évitant d'identifier l'être en soi au phénomène… » : Article « Idéalisme » de l’encyclopédie Universalis.

Les mêmes considérations s'appliquent au livre. Les seuls éléments permettant au lecteur (et acquéreur éventuel) de se faire une idée de son contenu sont le titre et la quatrième page de couverture au dos de l'ouvrage. C'est peu dire qu'il s'agit d'une information insuffisante. Mais comment faire autrement? 

 

Pour en savoir plus, voir : "Trop de livres! Pas le temps de lire! Que lire?"

11. avr., 2016

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 15/04/2016