Une réaction du Cardinal Schönborn à « Amoris Laetitia » du Pape François

 

Le document « Amoris Laetitia » de François dépasse « le clivage tranché, superficiel, et artificiel entre "régulier" et "irrégulier" » et place chacun sous le regard global de l’Évangile. C’est l’avis du cardinal Christoph Schönborn, archevêque de Vienne [Autriche], qui a présenté, au Vatican, l’Exhortation apostolique du Pape. Le cardinal a souligné que le texte de François était « novateur et en continuité » avec [l’encyclique] « Familiaris consortio », de Jean-Paul II, et il a désigné l’« expérience des pauvres » comme un facteur clé dans l’interprétation du texte. C’est parce que les familles pauvres illustrent à quel point les « petits pas sur le chemin de la vertu peuvent être beaucoup plus grands que le succès vertueux de ceux qui mènent une existence confortable ».

Lire le texte intégral : François dépasse le clivage artificiel entre "régulier" et "irrégulier" » (Cardinal Schönborn)

10. avr., 2016

Amoris Laetitia (Morceaux choisis)

J'ai cru utile de réaliser une anthologie de quelque 30 paragraphes (19 pages), sur les 328 (108 pages) que compte l’intégralité de ce document, publié le 19 mars 2016 sur le site du Vatican. Il s’agit d’un choix personnel qui n’a évidemment aucun caractère normatif. J’ai mis en rouge nombre de passages qui m’ont particulièrement frappé. J’ai disposé en retrait typographique les paragraphes 296 à 308, qui concernent surtout les catholiques divorcés remariés.

Mon appréciation (qui n’engage que moi, bien sûr) est qu’Amoris Laetitia est un document pastoral considérable qui fera date. J’ai particulièrement apprécié l’extraordinaire miséricorde et l’émouvante sensibilité aux personnes et aux situations existentielles, qui caractérisent l’ensemble du document, dont le ton tranche radicalement avec le juridisme et le moralisme qui est souvent de mise en ces matières. Et cela sans que soit porté préjudice à l’intégrité de la révélation évangélique ni à l’enseignement doctrinal concernant le sacrement du mariage.

La connaissance de la condition humaine et de ses fragilités, la compassion et l’empathie empreintes d’une admirable charité, qui se dégagent de la lecture de ce document font de lui un véritable traité de la perfection de la vie conjugale chrétienne et individuelle. Quiconque a suffisamment de lucidité et d’humilité se reconnaîtra dans les situations d’imperfection, de misère et de péché, décrites dans ces pages, et se sentira mu, comme cela été mon cas, à la repentance et, par voie de conséquence à la miséricorde envers autrui.

Je ne saurais trop recommander la lecture, et même l’étude, de ce texte, dont la richesse doctrinale et la compassion humaine et spirituelle dont il déborde témoignent certainement de l’assistance de l’Esprit Saint promise par le Christ à son Église. 

Menahem R. Macina

8 avril 2016

Voir "Amoris Laetitia [La joie de l’amour] (anthologie)".

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 15/04/2016