Pessouqei dezimra - Cantiques

 

1 Chr. 16, 8 à 36

Rendez hommage au Seigneur, proclamez Son Nom, publiez parmi les nations Ses hauts faits. Chantez en Son honneur, célébrez-Le, entretenez-vous de toutes Ses merveilles. Glorifiez-vous de Son saint Nom. Que le cœur de ceux qui recherchent Le Seigneur soit en joie ! Mettez-vous en quête du Seigneur et de Sa puissance, aspirez constamment à jouir de Sa présence. Souvenez-vous des merveilles qu’Il a opérées, de Ses prodiges et des arrêts sortis de Sa bouche. Vous, ô postérité d’Abraham, Son serviteur, fils de Jacob, Ses élus ! Il est, Lui, Seigneur notre Dieu ; Ses jugements s’étendent à toute la terre. Rappelez-vous éternellement Son alliance, le pacte qu’Il a promulgué pour mille générations, qu’Il a conclu avec Abraham, qu’Il a fait par serment avec Isaac. Il l’a érigé en loi pour Jacob, en contrat immuable pour Israël. « C’est à toi, disait-Il, que Je donnerai le pays de Canaan comme votre part d’héritage, bien que vous soyez encore en petit nombre et à peine établis comme étrangers dans ce pays. » Puis ils se mirent à errer de nation en nation, d’un royaume vers un autre peuple. Il ne permit à personne de les opprimer, et à cause d’eux Il châtia des rois: « Ne touchez pas à Mes oints, ne faites pas de mal à Mes prophètes ! » Chantez au Seigneur, toute la terre, publiez de jour en jour Son salut. Proclamez parmi les peuples Sa gloire, parmi toutes les nations, Ses merveilles, car grand est Le Seigneur et infiniment digne de louanges ; Il est redoutable plus que toutes les divinités, car tous les dieux des nations sont de vaines idoles, mais Le Seigneur est l’Auteur des cieux. Majesté et (P. 38) splendeur forment Son avant-garde, force et magnificence emplissent Sa résidence. Donnez au Seigneur, familles de nations, donnez au Seigneur gloire et puissance. Rendez hommage au Nom glorieux du Seigneur. Apportez des offrandes et présentez-vous devant Lui ; prosternez-vous devant le Seigneur dans la gloire du lieu saint. Que toute la terre tremble devant Lui ! Même l’univers est stable et ne vacille point. Que les cieux se réjouissent, que la terre soit dans l’allégresse, qu’on dise parmi les peuples : « Le Seigneur est Roi ! » Que la mer gronde avec ce qu’elle contient, que les champs éclatent en transports avec tout ce qui les couvre ! Qu’en même temps les arbres de la forêt résonnent joyeusement à l’approche de Seigneur, car Il vient pour juger la terre. « Rendez hommage au Seigneur, car Il est bon, car Sa grâce dure à jamais. Dites : « Viens à notre secours, Dieu de notre salut. Rassemble-nous et délivre-nous d’entre les nations, pour que nous rendions hommage à Ton saint Nom, et célébrions Tes louanges. Béni soit Le Seigneur, le Dieu d’Israël, d’éternité en éternité ! » Et le peuple tout entier dit : « Amen et louange au Seigneur! »

Exaltez Le Seigneur, notre Dieu, prosternez-vous devant Son piédestal : Il est saint ! Exaltez Le Seigneur, notre Dieu, prosternez-vous sur Sa montagne sainte, car Il est Saint, Le Seigneur, notre Dieu. Mais Lui, plein de miséricorde, pardonne les fautes, pour ne pas consommer des ruines ; bien souvent Il laisse Sa colère s’apaiser, et n’a garde de déchaîner tout Son courroux. Toi non plus, Seigneur, ne me refuse pas Ta clémence ; que Ta grâce et Ta bonté me protègent sans cesse ! Souviens-Toi de Tes bontés, Seigneur, et de Tes grâces car elles existent de toute éternité. Proclamez la puissance de Dieu ; Sa majesté s’étend sur Israël, et Sa force éclate dans les nuées. Tu apparais redoutable, ô Dieu, du fond de Ton sanctuaire ; le Dieu d’Israël octroie force et vigueur au peuple ; que Dieu soit béni !

Page 39

Dieu des vengeances, Seigneur, Dieu des vengeances, apparais ! Lève-Toi, Juge de la terre, inflige un juste châtiment aux orgueilleux. Au Seigneur appartient le salut ! Que Ta bénédiction descende sur Ton peuple ! Sélah ! Le Seigneur  est avec nous, le Dieu de Jacob est une citadelle pour nous, Sélah ! Seigneur-Sabbaot, heureux l’homme qui a confiance en Toi ! Seigneur, viens à notre secours ! Que le Roi nous exauce le jour où nous L’invoquons ! Prête assistance à Ton peuple et bénis Ton héritage ; conduis-les comme un berger et soutiens-les jusque dans l’éternité. Notre âme met son attente en Seigneur : Il est notre aide et notre bouclier. Oui, notre cœur se réjouit, oui, nous avons confiance en Son saint Nom. Que Ta bonté, Seigneur, s’étende sur nous, tout comme nous mettons notre espoir en Toi ! Montre-nous, Seigneur, Ton amour ; et Ton secours, accorde-le nous. Lève-Toi pour nous venir en aide, délivre-nous par un effet de Ta bonté ! Je suis Moi, Le Seigneur, ton Dieu qui t’ai tiré du pays d’Egypte ; ouvre largement ta bouche et Je la remplirai Heureux le peuple qui jouit d’un tel sort ! Heureux le peuple qui reconnaît Seigneur comme son Dieu ! Or moi, j’ai confiance en Ta bonté, mon cœur est joyeux de Ton secours ; je veux chanter Le Seigneur, car Il me comble de bienfaits.

Ps. 30

[A Hanoukka on ajoute : Psaume. Cantique de la dédicace du Temple par David.]

Je T’exalterai, Seigneur, car Tu m’as relevé ; tu n’as pas réjoui mes ennemis à mes dépens. Seigneur, mon Dieu, je T’ai invoqué et Tu m’as guéri : Tu as fait remonter mon âme du Cheol, Tu m’as permis de vivre, de ne pas descendre au tombeau. Chantez Le Seigneur, vous Ses fidèles, rendez grâce à Son saint Nom ; car Sa colère ne dure qu’un instant, mais Sa bienveillance est pour la vie ; le soir dominent les pleurs, le matin, c’est l’allégresse. J’avais dit en ma quiétude : « Jamais (P. 40) je ne chancellerai. » Seigneur, dans Ta bonté, Tu avais puissamment fortifié ma montagne. Mais Tu as caché Ta face : j’ai été terrifié ! C’est vers Toi, Seigneur, que je crie, c’est à mon Seigneur que vont mes supplications : « Que gagnes-Tu à ce que mon sang coule. A ce que je descende au tombeau ? La poussière Te rend-elle hommage ? Proclame-t-elle Ta persistante bonté ? Ecoute, ô Seigneur et prends-moi en pitié, Seigneur, sois mon sauveur ! » Tu as changé mon deuil en danses joyeuses. Tu as dénoué mon cilice, et de la joie Tu m’as fait une ceinture. Aussi, mon âme Te chantera sans relâche ; Seigneur, mon Dieu à tout jamais je Te célébrerai.

Ps. 103

De David. Bénis, mon âme, Seigneur ! que tout mon être bénisse Son saint Nom ! Bénis, mon âme, Seigneur, et n’oublie aucun de Ses bienfaits. C’est Lui qui pardonne toutes tes fautes, guérit toutes tes souffrances, délivre ta vie de l’abîme, te ceint comme d’une couronne de Sa grâce et de Sa clémence, prodigue le bonheur à ton âge florissant, fait se renouveler ta jeunesse comme celle de l’aigle. Le Seigneur accomplit des œuvres de justice, maintient le bon droit en faveur de tous les opprimés. Il fit connaître Ses voies à Moïse, aux enfants d’Israël, Ses hauts faits. Le Seigneur est clément et miséricordieux, lent à la colère et plein de bienveillance. Il ne récrimine pas sans fin, et Son ressentiment n’est pas éternel. Il n’a garde d’agir envers nous selon nos fautes. Car autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant Sa miséricorde a prévalu sur ceux qui Le craignent. Autant le Levant est éloigné du Couchant, autant Il éloigne de nous nos manquements. Comme un père prend en pitié ses enfants, autant Le Seigneur prend en pitié ceux qui Le craignent ; car Il connaît, Lui, nos penchants. Il Se souvient que nous sommes poussière. Le faible mortel, ses jours sont comme l’herbe ; comme la fleur des champs, ainsi il fleurit. Dès qu’un souffle passe sur lui, il n’est plus ; la place qu’il occupait ne le reconnaît plus. Mais la grâce de Seigneur dure d’éternité en éternité en faveur de ceux qui Le craignent. Sa bienveillance [s’étend] aux enfants des enfants ceux qui respectent Son alliance, et se souviennent de Ses préceptes pour les observer. Le Seigneur a établi Son trône dans les cieux, et Sa royauté domine sur toutes choses. Bénissez Le Seigneur, vous, Ses anges, héros puissants, qui exécutez Ses ordres, attentifs au son de Sa parole. Bénissez Le Seigneur, vous, toutes Ses armées, Ses ministres qui accomplissez Ses volontés. Bénissez Le Seigneur, vous, toutes Ses créatures, dans tous les lieux où s’étend Son empire. Bénis, mon âme Seigneur !

(P. 41)

On se lève. L’assemblée répète à haute voix après l’officiant, les phrases suivantes :

Pendant les dix jours de pénitence et à Hocha’ana Rabba :

C’est Seigneur qui est Dieu , c’est Seigneur qui est Dieu !

C’est Seigneur qui est Dieu , c’est Seigneur qui est Dieu !

Le Seigneur règne, Le Seigneur a régné, Le Seigneur régnera à tout jamais !

Le Seigneur règne, Le Seigneur a régné, Le Seigneur régnera à tout jamais !

Seigneur sera Roi sur toute la terre ; en ce jour Seigneur sera Un et Unique sera Son Nom.


Viens au secours [de Ton Peuple], Seigneur notre Dieu, rassemble-[les] d’entre les nations, pour qu[ils rendent] hommage à Ton saint Nom, et [cherchent leur] gloire dans Tes louanges. Béni est Seigneur, le Dieu d’Israël, d’éternité en éternité, et que le peuple tout entier dise : « Amen ! Alleluia ! ». Que tout ce qui respire loue le Seigneur ! Alleluia !

Les Chabbat et Yom Tov, on passe à la page 190.

Il est bon de lire le psaume suivant dans la Menora (page 42). A Hol Hamo’èd et à Hocha’ana Rabba, dans certaines communautés, ce psaume est remplacé par le psaume 19, page 190.

Ps. 67

Au chef des chantres. Avec instruments à cordes. Psaume. Cantique. Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse ! qu’Il fasse luire Sa face sur nous ! Sélah ! Pour que par toute la terre on connaisse Tes voies, parmi tous les peuples, Ton secours sauveur. Que les nations, ô Dieu, Te rendent hommage ! Oui, qu’elles Te rendent hommage, toutes les Que les peuples se réjouissent et entonnent des chants ! Puisque Tu juges les nations avec équité, et diriges les peuples sur la terre ! Sélah ! Que les nations, ô Dieu, Te rendent hommage, Qu’elles Te rendent hommage, toutes les nations ! La terre prodigue ses dons. Que Dieu, notre Dieu nous bénisse ! Que Dieu nous bénisse, et que toutes les extrémités de la terre Le vénèrent !

(P. 42)

[Cliché représentant une page de garde en hébreu avec un texte disposé en forme de menorah.]

P. 43

Pour dire la bénédiction suivante (Baroukh Cheamar), on reste debout, et on prend dans la main droite les deux Tsitsits antérieurs du Tallite. A partir de cette Bénédiction, jusqu’à la fin de la ‘Amida (page 70), on ne s’interrompt plus.

Des rois [ô Israël] seront tes nourriciers, et leurs princesses, tes nourrices ; leur front jusqu’à terre se courbera devant toi, et ils baiseront la poussière de tes pieds ; et tu reconnaîtras que Je suis Le Seigneur, qui ne trompe jamais l’attente de ceux qui espèrent en Moi.

[1]Béni est Celui qui dit et le monde fut, béni Il est ; béni Celui qui dit et accomplit ; béni est Celui qui décrète et exécute ; béni est l’Auteur du commencement ; béni est Celui qui a pitié de la terre ; béni est Celui qui a pitié des créatures ; béni est Celui qui comble de bienfaits ceux qui Le craignent ; béni est Celui qui vit éternellement et est immuable à jamais ; béni est Celui qui sauve et délivre ; béni est Son Nom.

Béni es-Tu, Seigneur, notre Dieu, Roi de l’univers, Dieu tout-puissant, Père miséricordieux, glorifié par la bouche de Ton peuple, loué et célébré par la langue de Tes fidèles et de Tes serviteurs. Et par les cantiques de David, Ton serviteur, nous Te glorifierons, Seigneur, notre Dieu, par des louanges et des psaumes ; nous Te magnifierons, nous Te louerons, nous Te célébrerons ; nous proclamerons Ta royauté et nous mentionnerons Ton Nom, ô notre Roi, notre Dieu, Unique,, éternellement vivant. Ô Roi, Ton grand Nom est loué et glotigié à jamais ! Béni es-Tu Seigneur, Roi glorifié par les louanges.

Le fidèle juif relâche les franges du Talit après les avoir embrassées.

(P. 44)

[2]Psaume pour [sacrifice de] reconnaissance. Ps. 100. Acclamez Seigneur, toute la terre ! Adorez Seigneur, avec joie, présentez-vous devant Lui avec des chants d’allégresse. Reconnaissez que Seigneur est Dieu : c’est Lui qui nous a créés ; nous sommes à Lui, Son eule, le troupeau dont Il est le pasteur. Entrez dans Ses portes avec des actions d grâce, dans Ses parvis avec des louanges. Rendez-Lui hommage, bénissez Son Nom. Car Seigneur est bon, Sa grâce est éternelle, Sa bienveillance s’étend de génération en génération.

Que la gloire du Seigneur dure à jamais ; que Le Seigneur Se réjouisse de Ses œuvres ! que le Nom du Seigneur soit béni dès maintenant et à tout jamais. Du soleil levant jusqu’à son couchant, que le Nom du Seigneur soit célébré ! Le Seigneur est élevé au-dessus de tous les peuples, Sa gloire dépasse les cieux, Seigneur, Ton Nom dure à jamais, Seigneur, Ta gloire d’âge en âge. Le Seigneur a établi Son trône dans les cieux, et Sa royauté domine sur toutes choses. Que les cieux se réjouissent, que la terre soit dans l’allégresse, qu’on dise parmi les peuples : « Le Seigneur est Roi ! » Le Seigneur règne ! Le Seigneur a régné ! Le Seigneur régnera à tout jamais ! Le Seigneur est Roi à tout jamais : les nations disparaissent de Son pays. Le Seigneur renverse les projets des peuples, Il fait échouer les desseins des peuples. Nombreuses sont les pensées du cœur de l’homme ; mais c’est le dessein du Seigneur qui l’emporte. Mais les décrets du Seigneur subsistent à jamais ; les résolutions de Son cœur, de siècle en siècle. Car Il a parlé et tout advint ; Il a ordonné et tout s’est produit. Car Le Seigneur a fait choix de Sion, Il l’a voulue pour résidence. Car Seigneur a fait choix de Jacob ; d’Israël Il a fait Son peuple d’élection. Car Le Seigneur ne délaisse pas Son peuple, et Son héritage, Il (P. 45) ne l’abandonne jamais. Mais Lui, plein de miséricorde, pardonne les fautes, pour ne pas détruire ; Il est maintes fois revenu de Sa colère, et n’a pas éveillé tout Son courroux. Seigneur sauve, le Roi nous exaucera, le jour où nous L’invoquerons !

Heureux ceux qui habitent dans Ta maison, et sans cesse récitent Tes louanges ! Sélah ! (Ps 84, 5). Heureux le peuple qui jouit d’un tel sort. Heureux le peuple qui reconnaît, Seigneur, comme son Dieu ! (Ps 114, 15).

Hymne de David - Ps. 145 [3]

Je veux T’exalter, ô mon Dieu, ô Roi, bénir Ton Nom jusque dans l’éternité. Chaque jour, je Te bénirai, je célébrerai Ton Nom à jamais. Grand est Le Seigneur et justement glorifié, Sa grandeur est sans bornes. Une génération vante Tes œuvres à l’autre, et proclame Tes hauts faits. La splendeur de Ta glorieuse majesté, le détail de Tes merveilles, voilà ce que je veux exposer. Tous célèbrent la puissance de Tes prodiges, et moi aussi je veux annoncer Ta grandeur. Ils ne tarissent pas sur la gloire de Ta grande bonté, et ils chantent Ta justice. Clément et miséricordieux est Le Seigneur, tardif à la colère et abondant en grâce. Le Seigneur est bon pour tous, Sa miséricorde s’étend à toutes Ses créatures. Toutes Tes œuvres te louent, Seigneur ; et Tes fidèles adorateurs Te bénissent. Ils célèbrent l’honneur de Ta royauté et disent Ta puissance, pour faire connaître aux fils de l’homme Tes bienfaits et l’éclat glorieux de Ton règne. Ta royauté remplit toute l’éternité, et Ta domination se prolonge d’âge en âge. Le Seigneur soutient tous ceux qui (Page 46) tombent et redresse ceux qui sont courbés. Tous les yeux se tournent avec espoir vers Toi, et Toi, Tu leur donnes leur subsistance en temps voulu. **[4]Tu ouvres la main et rassasies avec bienveillance tout être vivant. Seigneur est juste en toutes Ses voies, et généreux en tous Ses actes. Seigneur est proche de tous ceux qui L’invoquent, de tous ceux qui L’appellent avec sincérité. Il accomplit les désirs de Ses fidèles, entend leurs supplications et leur porte secours. Seigneur protège tous ceux qui l’aiment, mais Il anéantit tous les impies. Que ma bouche dise les louanges de Seigneur, et que toute créature bénisse Son saint Nom à jamais !

Ps 115, 18

Et nous, nous bénissons l’Eternel, maintenant et à tout jamais. Alléluia !

Ps. 146

Alléluia ! Mon âme, célèbre Le Seigneur ! Je veux célébrer Le Seigneur ma vie durant, chanter mon Dieu tant que j’existerai. Ne placez pas votre confiance dans les grands, dans le fils d’Adam, impuissant à secourir. Que son souffle se retire de lui, il retourne à sa poussière : le jour même ses projets sont anéantis. Heureux qui a pour appui le Dieu de Jacob, et met son espoir dans Le Seigneur, son Dieu ! Il a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qu’ils contiennent ; Il est éternellement fidèle [à Sa parole], fait valoir le droit des opprimés, donne du pain à ceux qui ont faim ; Le Seigneur libère les prisonniers. Le Seigneur rend la vue aux aveugles, Le Seigneur redresse ceux qui sont courbés, Le Seigneur aime les justes ; Le Seigneur veille sur les étrangers, soutient l’orphelin et la veuve, tandis qu’Il bouleverse la vie des pervers. Ô Sion, Le Seigneur, ton Dieu, régnera à jamais, d’âge en âge. Alléluia !

(Page 47)

Ps 147
Alléluia !
Comme il est bon de célébrer notre Dieu, comme c’est agréable ; à Lui sied la louange.Le Seigneur rebâtira Jérusalem, Il y rassemblera les dispersés d’Israël. C’est Lui qui guérit les cœurs brisés et panse leurs douloureuses blessures. Il fixe le nombre des étoiles, à elles toutes Il attribue des noms. Grand est notre Maître et tout-puissant, Sa sagesse est sans limites. Le Seigneur soutient les humbles, Il abaisse jusqu’à terre les méchants. Entonnez des actions de grâce en l’honneur du Seigneur. Célébrez notre Dieu au son de la harpe. C’est Lui qui couvre le ciel de nuages, prépare la pluie pour la terre, fait pousser l’herbe sur les montagnes. Il donne leur pâture aux bêtes, aux petits des corbeaux qui la réclament. Il ne prend point plaisir à la vigueur du coursier, Il ne tient pas à l’agilité de l’homme ; ce qu’Il aime, Le Seigneur, ce sont Ses adorateurs, ceux qui ont foi en Sa bonté. Célèbre, ô Jérusalem, Le Seigneur, glorifie ton Dieu, ô Sion ! Car Il a consolidé les barres de tes portes, Il a béni tes fils dans ton enceinte. C’est Lui qui a fait régner la paix sur ton sol, qui te rassasie de la moelle du froment. Il envoie Ses ordres sur la terre, Sa parole vole avec une extrême rapidité. Il répand la neige comme des flocons de laine, sème le givre comme la cendre. Il lance des glaçons par morceaux : qui peut tenir devant Ses frimas ? Il émet un ordre et le dégel s’opère ; Il fait souffler le vent, les eaux reprennent leur cours. Il a révélé Ses paroles à Jacob, Ses statuts et Ses lois de justice à Israël. Il n’a fait cela pour aucun autre peuple ; aussi Ses jugements demeurent-ils inconnus. Alléluia !

Ps. 148
Alléluia !
Louez Seigneur dans les sphères célestes, louez-Le dans les régions supérieures ! Louez-Le, vous tous, Ses anges, louez-Le, vous, Ses milices, louez-Le, vous, soleil et (P. 48) lune, vous toutes, étoiles lumineuses. Louez-Le, cieux des cieux, et vous, eaux supérieures, au-dessus des cieux. Que [tous les êtres] louent le Nom du Seigneur, car Il a ordonné et ils furent créés. Il les maintient jusque à l’éternité, Il leur a tracé des lois qui sont immuables. Louez Le Seigneur sur toute l’étendue de la terre : monstres marins et vagues profondes, foudre et grêle, neige et brouillard, vent de tempête chargé d’exécuter Ses ordres, montagnes et collines, toutes ensemble, arbres fruitiers et cèdres réunis, bêtes sauvages et animaux domestiques, reptiles, oiseaux ailés, rois de la terre et vous tous, ô peuples, princes et juges de la terre, jeunes gens et vierges, vieillards de concert avec les adolescents ! Célébrez le Nom du Seigneur, car seul Son Nom est sublime ; Sa grandeur s’étend sur la terre et dans les cieux. Il a donné à Son peuple l’avantage [au combat]; aussi est-Il l’objet des louanges de tous Ses pieux adorateurs, des enfants d’Israël, du peuple qui est proche de Lui. Alléluia !

Ps. 149
Alléluiah !
Chantez au Seigneur un cantique nouveau, que Ses louanges retentissent dans l’assemblée des hommes pieux ! Qu’Israël se réjouisse de son Créateur, que les fils de Sion éclatent en transports pour leur Roi ! Qu’ils glorifient Son Nom avec des instruments de danse, Le célèbrent au son du tambourin et de la harpe ! Car Le Seigneur prend plaisir dans Son peuple, de salut Il pare les humbles. Des hommes pieux exulteront dans la gloire, ils chanteront sur leurs lits de repos. Les louanges de Dieu plein leur gorge, une épée à deux tranchants dans leur main, ils tireront vengeance des peuples, infligeront des châtiments aux nations. Ils enchaîneront leurs rois, et mettront à leurs grands des entraves de fer. Pour exécuter à leur encontre le jugement écrit : gloire pour tous Ses fidèles. Alléluia !

(Page 49)

Ps. 150
Alléluiah !
Louez Dieu en Son sanctuaire, louez-Le dans le firmament, siège de Sa force. Louez-Le pour Sa puissance, pour Son immense grandeur. Louez-Le au son strident du Chofar, louez-Le avec le luth et la harpe. Louez-Le avec le tambourin et les instruments de danse, louez-Le avec les instruments à cordes et la flûte. Louez-Le avec les cymbales sonores, louez-Le avec les cymbales retentissantes. Que tout ce qui respire loue le Seigneur ! Alléluiah !

Béni soit Le Seigneur à jamais ! Amen et Amen ! Que Seigneur soit béni de Sion, Lui qui réside à Jérusalem. Alléluiah ! Béni soit Le Seigneur-Dieu, le Dieu d’Israël, qui seul accomplit des merveilles ! Béni soit à jamais Son Nom glorieux ! Que toute la terre soit remplie de Sa majesté ! Amen et Amen !

(On se lève et on dit) 1 Chr. 29, 10 à 13
Alors David, en présence de toute l’assemblée, loua Le Seigneur, ces termes : « Loué es-Tu, Seigneur, Dieu d’Israël notre père, d’éternité en éternité ! A Toi, Seigneur, appartiennent la grandeur, la puissance, la gloire, l’autorité et la majesté ; car tout, au ciel et sur la terre, [est Tien]. A Toi, Seigneur, la royauté et la domination suprême sur toutes choses. De Toi émanent richesses et honneurs : Tu es le souverain maître de tout. C’est en Ta main que se trouvent force et puissance, c’est Ta main qui peut tout exalter et tout affermir. Aussi, à cette heure Te rendons-nous grâces et célébrons-nous Ton Nom glorieux (Néh 9, 5 à 11) Qu’on bénisse Ton Nom glorieux qui est élevé au-dessus de toute bénédiction et de toute louange. C’est Toi seul qui es Seigneur ; c’est Toi qui as fait les cieux et les cieux des cieux avec toute leurs milices, la terre et tout ce qui la couvre, les mers et tout ce (P. 50) qu’elles renferment : Tu donnes la vie à tous les êtres, et l’armée du ciel s’incline devant Toi. C’est Toi, Seigneur, Dieu [5], qui élus Abraham, qui le fis sortir d’Our en Chaldée et le dénommas Abraham. Tu trouvas son cœur fidèle à Ton égard, et Tu lui conclus avec lui une alliance [promettant] de donner le pays du Cananéen, du Héthéen, de l’Amorréen, du Phérézéen, du Jébuséen, du Ghirgachéen – de le donner à sa postérité, et Tu as accompli Tes paroles, car Tu es juste. Tu vis la misère de nos pères en Egypte, et leurs cris, Tu les entendis près de la mer des Joncs. Tu opéras des signes et des prodiges contre le Pharaon, tous ses serviteurs et tout le peuple de son pays, car Tu savais reconnu qu’ils avaient agi tyranniquement à l’égard de nos ancêtres. Ainsi Tu T’es fait un renom [qui s’est maintenu] jusqu’à ce jour. Tu fendis la mer devant eux ; ils passèrent à pied sec au milieu de la mer, tandis que leurs persécuteurs, Tu les précipitas au fond de l’abîme, comme une pierre au sein des eaux puissantes.

Ex. 14, 30-37
Le Seigneur, en ce jour sauva Israël de la main de l’Egypte ; Israël vit l’Egyptien gisant sur le rivage de la mer. Israël reconnut alors la grande puissance que Le Seigneur avait déployée contre l’Egypte, et le peuple révéra Seigneur ; et ils eurent foi dans Le Seigneur et en Moïse, Son serviteur.

Cantique de la Mer Ex. 15, 1 à 18
Alors Moïse et les enfants d’Israël chantèrent l’hymne suivant au Seigneur. Ils dirent : « Chantons Le Seigneur, Il est souverainement grand ; coursier et cavalier, Il les a lancés dans la mer. Il est ma force et ma gloire, Le Seigneur ! Je Lui dois mon salut. C’est mon Dieu, je Lui rends hommage ; le (P. 51) Dieu de mon père et je Le glorifie. Le Seigneur est le maître des batailles ; Seigneur est Son Nom ! Les chars du Pharaon et son armée, Il les a précipités dans la mer ; l’élite de ses combattants s’est noyée dans la mer des Joncs. L’abîme s’est refermé sur eux ; au fond du gouffre ils sont tombés comme une pierre. Ta droite, Seigneur, est insigne par la puissance ; Ta droite, Seigneur, écrase l’ennemi. Par Ta souveraine majesté, Tu renversas Tes adversaires ; Tu déchaînas Ton courroux : Il les consume comme du chaume. Au souffle de Ta face, les eaux s’amoncellent, les ondes se dressent comme une digue, les flots se figent au sein de la mer. Il disait, l’ennemi : "Courons, atteignons-les ! partageons le butin ! que mon âme s’en repaisse ! tirons l’épée, que ma main les extermine !..." Toi, Tu as soufflé, l’océan les a engloutis ; ils se sont abîmés comme le plomb au sein des eaux puissantes. Qui T’égale parmi les dieux, Seigneur ? Qui est, comme Toi, paré de sainteté ; redoutable quand il faut Te louer, fécond en merveilles ? Tu as étendu Ta droite, la terre les dévore. Tu guides par Ta grâce, ce peuple que Tu viens d’affranchir ; Tu le diriges, par Ta puissance vers Ta sainte demeure. A cette nouvelle, les peuples tremblent, un frisson s’empare des peuples de la Philistie. A leur tour ils tremblent, les chefs d’Edom ; les vaillants de Moab sont saisis de terreur, consternés, tous les habitants de Canaan. Sur eux pèse l’anxiété, l’épouvante ; la majesté de Ton bras les rend immobiles comme la pierre, jusqu’à ce qu’il ait passé, Ton peuple, Seigneur ! Jusqu’à ce qu’il ait passé ce peuple que Tu as acquis ; que Tu les aie amenés, fixés sur ce mont, Ton domaine, résidence que Tu T’es réservée, Seigneur ! Sanctuaire, ô mon Dieu ! préparé par Tes mains. Le Seigneur régnera à jamais ! »

Le Seigneur régnera à tout jamais !

Le Seigneur, Sa royauté est ferme à jamais et pour toute l’éternité.

(Page 52)

Car, les chevaux de Pharaon, chars et cavalerie, s’étant avancés dans la mer, Le Seigneur avait ramené les eaux sur eux, tandis que les enfants d’Israël marchaient à pied sec au milieu de la mer.

Car c’est au Seigneur qu’appartient la royauté, Il domine sur toutes les nations. Alors des libérateurs monteront à la montagne de Sion, pour se faire les justiciers de la montagne d’Esaü ; et la royauté appartiendra au Seigneur. Le Seigneur sera Roi sur toute la terre ; en ce jour, Le Seigneur sera Un, et Unique sera Son Nom.

Que Ton Nom soit loué à jamais, ô Roi [d’Israël], Dieu tout-puissant, grand et saint dans le ciel et sur la terre ; car à Toi, Seigneur, Dieu[d’Israël] et Dieu de [ses] pères pour toujours, reviennent chant et louange, hymne et cantique, force et domination, autorité, grandeur et puissance, éloge et gloire, sainteté et royauté, bénédiction et action de grâces pour Ton Nom grand et saint ; et d’éternité en éternité Tu es Dieu. Béni es-Tu, Seigneur, Roi, grand et exalté par des louanges, Dieu des célébrations, Seigneur des merveilles, Créateur de toutes les âmes, Maître de toutes les œuvres, qui agrées les chants harmonieux, Roi, Dieu tout-puissant, éternellement vivant, Amen !

Durant les dix jours de pénitence et à Hocha‘ana Rabba :

Ps. 130
Cantique des degrés.
Des profondeurs de l’abîme, je T’invoque, ô Seigneur ! Seigneur, écoute ma voix ; que Tes oreilles soient attentives aux accents de mes supplications. Si Tu tenais compte de [nos] fautes, Seigneur, qui donc pourrait subsister devant Toi? Mais chez Toi l’emporte le pardon, de telle sorte qu’on Te révère. J’espère dans Le Seigneur, mon âme est pleine d’espoir, et j’ai toute confiance en Sa parole. Mon âme attend le Seigneur plus ardemment que les guetteurs l’aurore, oui, que les guetteurs n’attendent le matin. Qu’Israël attende son Seigneur, car chez Le Seigneur est la miséricorde et le salut en abondance. C’est Lui qui affranchira Israël de toutes ses fautes.

(Page 53)

L’officiant dit le Qaddish suivant :

Demi-Qaddish [6]

[7]Que le grand Nom [du Seigneur] soit glorifié et sanctifié,  (Amen !) dans le monde qu’Il a créé selon Sa volonté ; qu’Il établisse Son règne, qu’Il fasse germer Son salut et qu’Il rapproche de nous l’avènement de Son Messie,  (Amen !).

De votre vivant et de vos jours, et du vivant de toute la famille d’Israël, promptement et dans un temps prochain ; dites : Amen. (Amen !).

Que Son grand Nom soit béni à jamais et dans tous les siècles, que soit béni, loué, glorifié, exalté, élevé, vénéré, magnifié et célébré le Nom du Saint, béni soit-Il ; (Amen !)

au-dessus de toutes les bénédictions, cantiques, louanges et consolations qu’on puisse prononcer dans le monde ; dites : Amen. (Amen !).


[1] Dans certaines communautés on dit plutôt cette version : Béni est Celui qui dit et le monde fut ; béni est Celui qui dit et accomplit ; Béni est Celui qui décrète et exécute ; béni est l’Auteur du commencement ; béni est Celui qui a pitié de la terre ; béni est Celui qui a pitié des créatures ; béni est Celui qui comble de bienfaits deux qui Le craignent ; béni est Celui qui a déplace les ténèbres et amène la lumière ; béni est le Dieu tout-puissant, éternellement vivant et immuable à jamais ; béni est Celui en qui on ne trouve ni iniquité, ni oubli, ni partialité, ni corruption ; Il est juste dans toutes Ses voies et clément dans tous Ses aces ; béni est Celui qui sauve et délivre.

Béni Il est, béni est Son Nom, bénie est Sa mémoire à tout jamais. Béni es-Tu, Seigneur, notre Dieu, Roi de l’univers ; Roi grand et saint, Père miséricordieux, glorifié par la bouche de Ton peuple, loué et célébré par la langue de Tes fidèles et de Tes serviteurs. Et par les cantiques de David, Ton serviteur, nous Te glorifierons, Seigneur, notre Dieu, par des louanges et des psaumes ; nous Te rendrons hommage, nous Te magnifierons, nous Te louerons, nous Te célébrerons, nous T’exalterons, nous proclamerons Ta royauté, nous Te sanctifierons et Te vénérerons, nous mentionnerons Ton Nom, ô notre Roi, notre Dieu, Unique, éternellement vivant, dont Le Nom est loué et glorifié à jamais ! Béni es-Tu Seigneur, Roi glorifié par des louanges.

[2] Dans certaines communautés, on ne dit pas ce psaume les jours suivants : la veille de Yom Kippour, la veille de Pessah et Hol Hamo‘éd de Pessah.

[3] Ce psaume a pour acrostiche les lettres de l’alphabet hébraïque, la lettre noun exceptée.

[4] On est tenu de penser avec une ferveur particulière à ce verset.

[5] On se rassoit.

[6] Ou "Qaddish Lé‘èla".

[7] Dans certaines communautés, ce passage est lu, à voix basse, pendant que l’officiant prolonge le chant de barkhou - "bénissez".

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau