Un mot sur l'esprit du site

 
On s'étonnera peut-être du choix du nom de Tsofim (voir à ce sujet: « Présentation du site de l'Association Tsofim » et surtout : « Messages aux "Guetteurs" »). C’est la forme plurielle du mot hébreu tsofeh, qui signifie “guetteur”, ou “sentinelle”. Ce thème est récurrent dans les Écritures. Les prophètes en ont fait la métaphore de la vigilance dont ils doivent faire preuve. Comme la sécurité d’une nation dépend de ses guetteurs, celle du Peuple de Dieu dépend de ses prophètes. L’ingrate – et parfois dangereuse – charge qui leur incombait, de préserver Israël de l’infidélité envers son Dieu, leur faisait obligation d’avertir sans cesse leurs coreligionnaires et de les réprimander, le cas échéant, afin qu’ils ne meurent pas dans leurs péchés (cf. Jn 8, 24).

Tels devront être les "Guetteurs" auxquels s'adresse Tsofim. Inquiets, à l’instar des prophètes de jadis et à leur modeste niveau, du délitement de la foi (cf. Lc 18, 8) et du  refroidissement de la charité des Chrétiens (Cf. Mt 24, 12), leur conscience les empêche de se taire quand Dieu parle (cf. Am 3, 8), et leur fait obligation d'inviter leurs coreligionnaires à changer leur vie pour la rendre plus conforme à l'Évangile dont ils se réclament, et à « chercher d'abord le Royaume et la justice de Dieu » (cf. Mt 6, 33).

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 04/06/2014