6. Le thème prophétique de la réunion des deux royaumes

 Voir la table des chapitres

 

On ne se consolera jamais, en Israël, de ce schisme initial, et les prophètes feront de la réunion des deux Royaumes le thème fréquent de leurs espérances messianiques et eschatologiques. Le texte capital à ce sujet est celui d’Ézéchiel, qu’on voudra bien m’excuser de citer à nouveau :

La parole de L’Éternel me fut adressée en ces termes : Et toi, Fils d’Homme, prends un morceau de bois et écris dessus : Juda et les Israélites qui sont avec lui. Prends un morceau de bois et écris : Joseph bois d’Éphraïm et toute la maison d’Israël qui est avec lui. Rapproche-les l’un de l’autre pour faire un seul morceau de bois, qu’ils ne fassent qu’un dans ta main. Et lorsque les enfants d’Israël te diront : Ne nous expliqueras-tu pas ce que tu veux dire ? Dis-leur : Ainsi parle L’Éternel. Voici que je vais prendre le bois de Joseph qui est dans la main d’Éphraïm, et les tribus d’Israël qui sont avec lui, et je vais mettre avec eux le bois de Juda et j’en ferai un seul morceau de bois, et ils ne seront qu’un dans ma main. Quand les morceaux de bois sur lesquels tu auras écrit seront dans ta main, à leurs yeux, dis-leur : Ainsi parle le Seigneur L’Éternel. Voici que je vais prendre les Israélites parmi les nations où ils sont allés. Je vais les rassembler de tous côtés et les ramener sur leur sol. J’en ferai une seule nation dans mon pays et dans les montagnes d’Israël, et un seul roi sera leur roi à eux tous ; ils ne formeront plus deux nations ; ils ne seront plus divisés en deux royaumes. Ils ne se souilleront plus avec leurs ordures, leurs horreurs et tous leurs crimes. Je les sauverai des infidélités qu’ils ont commises et je les purifierai, ils seront mon peuple et je serai leur Dieu. Mon serviteur David régnera sur eux ; il n’y aura qu’un seul pasteur pour eux tous ; ils obéiront à mes coutumes, ils observeront mes lois et les mettront en pratique. Ils habiteront le pays que j’ai donné à mon serviteur Jacob, celui qu’ont habité vos pères. Ils l’habiteront, eux, leurs enfants et les enfants de leurs enfants, à jamais. David mon serviteur sera leur prince à jamais. Je conclurai avec eux une alliance de paix, ce sera avec eux une alliance éternelle. Je les établirai, je les multiplierai et j’établirai mon sanctuaire au milieu d’eux à jamais. Je ferai ma demeure au-dessus d’eux, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. Et les nations sauront que je suis L’Éternel qui sanctifie Israël, lorsque mon sanctuaire sera au milieu d’eux à jamais. (Ez 37, 15-28).

Il est important de noter que les prophètes qui annoncent la réunion des deux royaumes le font dans une perspective royale messianique, voire de Royauté divine. Pour situer comme il convient les passages qui vont suivre et qui seront cités par ordre chronologique, il est utile de rappeler les dates de la chute respective des deux royaumes : Prise de Samarie : 721 ; prise de Jérusalem : 586. Soit près d’un siècle et demi entre les deux événements. C’est à peu près la période qui s’écoule entre la Révolution française et la Seconde Guerre mondiale !

Osée, qui prophétise environ entre 744 et 732 avant l’ère commune :

Les enfants de Juda et ceux d’Israël se réuniront, ils se donneront un chef unique. (Os 2, 2).

Michée, qui prophétise entre 739 et 687 environ avant l’ère commune, annonce, plus d’un siècle à l’avance, la ruine de Jérusalem et le rétablissement de sa souveraineté sur Israël :

Oui je veux réunir le reste d’Israël. Je les grouperai comme des moutons dans l’enclos [...] Celui qui fait la brèche à leur tête s’élancera devant eux, il marchera en tête, ils passeront la porte, ils sortiront, leur roi passera devant eux, L’Éternel à leur tête. (Mi 2, 12.13).

Alors L’Éternel régnera sur eux à la Montagne de Sion, dès maintenant et à jamais. Et toi, Ophel de la Fille de Sion, à toi viendra la souveraineté première (ou d’antan), la Royauté sur la Maison d’Israël. (Mi 4, 7-8).

Or, du temps de Michée, la royauté en Juda existait toujours, et ceci pour un siècle et demi encore : il pourrait donc s’agir d’un texte à portée eschatologique.

Isaïe (vers 740 avant notre ère) :

Alors cessera la jalousie d’Éphraïm et les ennemis de Juda seront retranchés. Éphraïm ne jalousera plus Juda et Juda ne sera plus hostile à Éphraïm. (Is 11, 13).

Jérémie (640 à 586 environ avant l’ère commune) :

Voici venir des Jours, oracle de L’Éternel, où je susciterai à David un germe juste qui régnera en vrai roi et sera plein d’intelligence, exerçant dans le pays droit et justice. En ses jours Juda sera sauvé et Israël habitera la terre en sécurité. (Jr 23, 5-6).

Voici les paroles qu’a prononcées L’Éternel à l’adresse d’Israël et de Juda [...] Israël et Juda serviront L’Éternel leur Dieu et David leur roi que je vais leur susciter. (Jr 30, 4.9).

Ézéchiel (contemporain de la chute de Jérusalem, en 586), déjà cité plus haut :

Je susciterai, pour le mettre à leur tête, un pasteur qui les fera paître, mon serviteur David, c’est lui qui les fera paître et sera pour eux un pasteur. Moi je serai pour eux un Dieu, et mon serviteur David sera prince au milieu d’eux. (Ez 34, 23-24).

Et j’en ferai une seule nation dans mon pays et les montagnes d’Israël, et un seul roi sera leur roi à eux tous, ils ne formeront plus deux nations. Ils ne se souilleront plus avec leurs ordures, leurs horreurs et tous leurs crimes. Je les sauverai des infidélités qu’ils ont commises et je les purifierai, ils seront mon peuple et je serai leur Dieu. (Ez 37, 22-23).

Ovadiah, ou Abdias (dates incertaines : entre le 6ème et le 5ème siècle av. notre ère) :

La maison de Jacob sera du feu, la maison de Joseph, une flamme, la maison d’Esaü, du chaume. Elles l’embraseront et la dévoreront. (Ab 18).

Zacharie (vers 500 avant notre ère) :

Ce prophète voit le lent retour de l’exil de Babylone, des premiers «Sionistes» avant la lettre. Il pressent que ces événements minimes en présagent d’autres, beaucoup plus décisifs (Za 4, 10) et que, dans un avenir lointain, ce qui arrive à l’Israël de son temps se reproduira en plénitude comme un événement divin qui concernera toute l’humanité – les temps messianiques :

Exulte de toutes tes forces, Fille de Sion, voici que ton roi vient à toi. Il est juste et victorieux, humble et monté sur un âne [...] Il supprimera d’Éphraïm la charrerie, et, de Jérusalem, les chevaux : l’arc de guerre sera supprimé. Il proclamera la paix pour les nations. Sa domination ira de la mer à la mer. (Za 9, 9-10).

On pourrait penser que les prophètes prédisaient le rétablissement et la réunion des deux royaumes parce que c’était la perspective la plus naturelle, prévisible même politiquement, ou à tout le moins espérée, comme illustré ci-dessus. Or, les passages qui suivent sont tirés de prophètes tous largement postérieurs à la chute de Samarie, capitale du royaume du Nord ; et cependant, malgré la chute et la disparition, apparemment sans retour, de l’Israël du Nord, ils continuent de prophétiser sur ce thème idyllique, souvent même comme si ce royaume existait toujours :

Nahum (plus de cent ans après la chute de Samarie) :

Oui, L’Éternel rétablit la vigne de Jacob et la vigne d’Israël. (Na 2, 3).

Jérémie (plus de 120 ans après l’exil du Royaume du Nord) :

En ces jours-là, la Maison de Juda marchera d’accord avec la Maison d’Israël, ensemble elles viendront des pays du Nord, sur la terre que j’ai donnée en héritage à vos ancêtres. (Jr 3, 18).

Zacharie (plus de 200 ans après la chute de Samarie et 70 ans environ après la prise de Jérusalem) :

Car j’ai tendu pour moi Juda, j’ai garni l’arc avec Éphraïm ; je vais exciter tes fils, Sion, contre tes fils, Yavân, et je ferai de toi comme l’épée d’un vaillant. (Za 9, 13).

Je rendrai vaillante la maison de Juda et victorieuse la maison de Joseph. Je les ramènerai car ils me font pitié et ils seront comme si je ne les avais pas rejetés. (Za 10, 6).

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 26/08/2014