Dédicace - Citation

 

 

Les deux dirigeants juifs [qui avaient fait visiter le Ghetto de Varsovie au résistant catholique polonais, Ian Karski, en 1942] avaient une requête à l’adresse du pape, car ils étaient désespérés. Mais [me dirent-ils], nous ne savons pas comment on parle à votre pape : nous sommes juifs. Mais ce que nous comprenons, c’est que, pour vous, votre pape a le pouvoir d’ouvrir et de fermer les portes du Paradis. Qu’il les ferme pour tous ceux qui nous persécutent. Il n’a pas besoin de dire qu’il vise les Allemands, mais seulement que tous ceux qui persécutent et assassinent des juifs seront automatiquement excommuniés. Peut-être cela aidera-t-il… Peut-être cela fera-t-il réfléchir Hitler lui-même… Qui sait ?… Peut-être les catholiques allemands réfléchiront-ils et feront-ils pression… Au nom de nos racines communes – chrétienté et judaïsme ont les mêmes racines –, le ferez-vous ? J’ai répondu : Je le ferai. Et je l’ai fait. J’ai porté le message des juifs pour les aider, et six millions de juifs ont péri. Alors, comment parler de succès ? Rien de significatif n’est sorti de ma mission. Elle n’a servi à rien.

 

Témoignage de Ian Karski, dans le film Pie XII, les juifs et le nazisme, BBC, 1995.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/05/2014