Dédicace

 Voir la table des chapitres

Les pages qui suivent sont le fruit de la réflexion commune de quelques Chrétiens sensibilisés au mystère de l’unité des Juifs et des Chrétiens, déjà réalisée en sa chair par le Christ, comme l’expose l’apôtre Paul dans son Épître aux Éphésiens (ch. 2 et 3).

S’appuyant sur les ouvrages de Menahem Macina, dont les écrits les ont touchés et encouragés à aller plus loin dans l’adhésion à ce dessein divin, ces Chrétiens ont fait leur le témoignage qu’il se décide à exprimer aujourd’hui devant l’Église, après des décennies d’hésitation et de silence.

Prévoyant que maints fidèles, clercs ou laïcs, qui « ont du zèle pour Dieu » (cf. Rm 10, 2) réagiront comme le fit Nicodème à l’enseignement d’un inconnu sur le Royaume, ils reprennent à leur compte la réponse de Jésus :

« [...] nous parlons de ce que nous savons et nous témoignons de ce que nous avons vu ; mais vous n’accueillez pas notre témoignage. » (Jn 3, 11).

Quant à celles et ceux qui n’auront pas méprisé notre humble condition, et n’auront pas considéré qu’il ne pouvait rien sortir de bon de ce « Nazareth »-là (cf. Jn 1, 46), nous reprendrons à notre compte, en leur faveur, l’exclamation du Christ :

Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits. (Mt 11, 25 = Lc 10, 21).

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 14/05/2014